L'ostéopathie

L'ostéopathie

    L’ostéopathie est une méthode de soins qui s’emploie à déterminer et à traiter les restrictions de mobilité qui peuvent affecter l’ensemble des structures composant le corps humain.


    Toute perte de mobilité des articulations, des muscles,des ligaments ou des viscères peut provoquer un déséquilibre de l’état de santé. L’ostéopathie est fondée sur la capacité du corps à s’autoéquilibrer et sur une connaissance approfondie de l’anatomie.


L’ostéopathie repose sur trois concepts originaux:


  • la main, outil d'analyse et de soin
  • la prise en compte de la globalité de l'individu
  • le principe d'équilibre tissulaire.


    Elle nécessite des compétences spécifiques, une connaissance approfondie du fonctionnement du corps humain et des interactions entre chacun de ses systèmes.


    Elle prévient et soigne de nombreux troubles physiques et agit également aux plans nerveux, fonctionnel et psychologique. Elle aide chacun à gérer, de manière responsable et autonome, son “capital vie” pour un mieux-être au quotidien.


Source: UFOF

   

Qu'est ce que l'ostéopathie?   


L'ostéopathie est une technique de soin non conventionnelle créée en 1874 et reconnue en France depuis 2004. Celle-ci, par une approche globale de chaque patient vise à diagnostiquer des dysfonctions et à les traiter par la main.


La notion de globalité, chère à la discipline, signifie qu'elle s'intéresse à l'ensemble de votre corps quellles que soient vos plaintes. En effet, l'ostéopathie part du principe que l'origine  des gênes ou des douleurs n'est pas systématiquement retrouvée à l'endroit même où elles se manifestent. De la même façon que des semelles orthopédiques soulagent le dos et les genooux ou que des soins dentaires viennent à bout de certains maux de têtes ou de cervicalgies (douleur du cou),  l'ostéopathe va chercher plus loin et fait un bilan complet pour déterminer ce qu'il va traiter.


   La séance commence en premier lieu par un interrogatoire et une étude de l'ensemble de vos antécédents personnels (accouchements, maladies, accidents, traitements médicamenteux, burn out, pratique sportive...) suivi d'un examen clinique traditionnel et enfin de l'examen ostéopathique à proprement parler. Ce dernier vise à localiser les pertes de mobilité ou de qualité tissulaire des différentes structures de votre corps.  Ceci implique que l'ostéopathe ne s'intéresse pas uniquement aux os, comme son nom le fait souvent supposer à tort, mais aussi aux muscles, aux tendons, aux ligaments, aux viscères, aux organes, aux cicatrices... Une fois le bilan complété, il est possible de déterminer la façon dont s'organise votre corps et d'établir des hypothèses qui vont permettre d'organiser le traitement ostéopathique.


Le traitement commence dès la première séance et dans de nombreux cas, une ou deux sessions suffisent à venir à bout de la problématique. Au cabinet, c'est une ostéopathie douce, dite aussi fonctionnelle, qui est la plus pratiquée. Elle se pratique uniquement avec les mains mais se différencie d'un massage puisqu'elle cherche à rendre la mobilité ou l'élasticité des tissus en les plaçant dans  les configurations qui favorisent leur détente. Ce type de méthode fonctionne à l'opposé des méthodes structurelles qui  font le plus souvent craquer et qui vont placer les segments articulaires dans le sens de la plus forte résistance pour finalement la dépasser très rapidement (d'où le craquement). Ces deux méthodes connaissent leurs avantages et leur efficacité et il arrive à tous les ostéopathes de recourir aux deux suivant les besoins mais aussi les possibilités.



Et lorsqu'il n'y a pas de plainte?


Et bien l'ostéopathie, comme la médecine s'inscrit dans les trois champs d'application du soin, celui lié à la plainte certes, mais aussi celui de la prévention, par exemple lors de la reprise d'un sport, à l'apprentissage de la marche,  suite à des efforts répétés, en préparation à l'accouchement... C'est pourquoi il est souvent conseillé de consulter son ostéopathe, comme son dentiste ou d'autres médecins, au moins une fois par an.


Le troisième et dernier champ est celui du suivi lors d'une problématique installée (arthrose, fibromyalgie, endométriose...) en parallèle de son suivi médical et de son traitement conventionnel auxquels l'ostéopathie ne se substitue en aucun cas. Parce qu'un traitement ostéopathique peut conduire à de nombreux bienfaits comme la diminution de la douleur ou de la gène, l'augmentation de l'amplitude articulaire, la réduction de la prise médicamenteuse, la diminution du stress, l'accroissement du périmètre de marche, la facilitation de la respiration et bien d'autres, il participe donc de façon plus générale à une amélioration de votre qualité de vie.



Quelle prise en charge?


À ce jour,  la sécurité sociale (CPAM) ne rembourse pas les consultations ostéopathiques, cependant de nombreuses complémentaires de santé remboursent tout ou partie des honoraires, c'est pourquoi un reçu vous est remis en fin de séance. Vous pouvez vous renseigner auprès de cette votre organisme pour connaitre les particularités de votre contrat et/ou pour ajouter une clause concernant l'ostéopathie à celui-ci. Pour un premier aperçu, ce lien regroupe une liste des mutuelles remboursant tout ou partie des consultations (dernière mise à jour en juin 2017).


           "Les praticiens justifiant d'un titre d'ostéopathe sont autorisés à pratiquer des manipulations ayant pour seul but de prévenir ou de remédier à des troubles fonctionnels du corps humain, à l'exclusion des pathologies organiques qui nécessitent une intervention thérapeutique, médicale, chirurgicale, médicamenteuse ou par agents physiques. Ces manipulations sont musculo-squelettiques et myo-fasciales, exclusivement manuelles et externes. Ils ne peuvent agir lorsqu'il existe des symptômes justifiant des examens paracliniques.


Pour la prise en charge de ces troubles fonctionnels, l'ostéopathe effectue des actes de manipulations et mobilisations non instrumentales, directes et indirectes, non forcées, dans le respect des recommandations de bonnes pratiques établies par la Haute Autorité de santé."


Décret n° 2007-435 du 25 mars 2007 relatif aux actes et aux conditions d'exercice de l'ostéopathie

Copyright © All Rights Reserved -  Mentions légales - Léa Milsent Ostéopathe - 8 Ter Bd Eugène Decros 93260 Les Lilas - 06 41 84 67 60